3.2 Être diffusé

La façon la plus simple et la plus sûre de faire voir votre travail est de le présenter par l’entremise d’une institution reconnue, telle qu’un festival ou un diffuseur. Cependant, avant de vous adresser à des diffuseurs potentiels, il est essentiel de réfléchir à vos objectifs en tant que chorégraphe et de développer un chemin critique pour la planification conceptuelle de votre travail à long terme. Cela vous permet de cibler les diffuseurs en fonction du travail qui vous intéresse.

Les diffuseurs offrent différents niveaux de soutien. En général, le diffuseur prend en charge le lieu de diffusion, la direction technique et une partie de la promotion, vous laissant libre de vous consacrer à la création. En ayant un diffuseur, vous profitez aussi de la clientèle habituée du lieu pour remplir la salle de spectacle et augmenter les revenus de la billetterie. Selon le lieu de diffusion, vous recevez un cachet pour votre spectacle. Le cachet de diffusion ne couvre pas l’ensemble des coûts de production d’une œuvre. Le cachet est pour le produit fini et non pour le travail de création.

La présentation d’un dossier
L’obtention d’un contrat de diffusion nécessite de la recherche, du travail et de la planification. Certains festivals demandent de remplir un formulaire et de soumettre une vidéo ou de faire une audition, certains exigent aussi des frais d’inscription. Souvent, le diffuseur veut une proposition détaillée, soit une preuve de votre expérience chorégraphique et de la qualité de votre travail. Il a besoin de voir votre travail. Une vidéo peut piquer sa curiosité, mais généralement, il veut voir le travail en direct avant de le diffuser.

Conservez les coupures de journaux, affichettes, affiches et programmes de vos œuvres et gardez votre C.V. à jour. Assurez-vous que votre dossier soit clair et concis, et ne sous-estimez pas la valeur d’un bon document vidéo. Parfois, un artiste fait un montage vidéo avec trop de coupures et d’effets ; la majorité des diffuseurs veulent un document qui représente fidèlement le travail.

Pour écrire une proposition convaincante, développez un vocabulaire pour parler de vous, de votre cheminement artistique, de votre esthétique chorégraphique, et des questions que vous abordez dans le travail. Quoique laborieuse au début, cette démarche devient plus facile avec le temps. Révisez attentivement vos documents avant de les envoyer. Rappelez-vous que les diffuseurs lisent des centaines de propositions : soyez concis et allez droit au but. Adaptez chaque nouvelle présentation au diffuseur en question.

Votre présentation devrait inclure :
• un mandat artistique ou un texte qui décrit votre parcours et expérience chorégraphique (1/2 page) ;
• une description de la pièce que vous proposez, y compris le nombre d’interprètes et la durée (1/2 page) ;
• une description claire des besoins techniques ;
• du matériel de soutien, par exemple des photos de votre travail en chantier, des affichettes et coupures de journaux de vos pièces antérieures ;
• une vidéo (DVD) ou un lien Internet clairement identifié de la pièce proposée ou de votre plus récent travail (si vous voulez récupérer le DVD, envoyez une enveloppe affranchie avec votre adresse) ;
• une lettre d’intention, incluant la date et vos coordonnées.

Bien que Tangente, le Studio 303 ainsi que les festivals annuels présentent un plus grand nombre d’artistes par année que les grandes salles, ils ne peuvent soutenir la demande sans cesse croissante de la relève en danse. Ne soyez pas trop découragé par une réponse négative ; il y a toujours d’autres occasions si vous persévérez.

La négociation d’une entente
Lorsque vous êtes invité à présenter votre travail, vous devriez signer un contrat qui stipule les responsabilités du diffuseur et de l’artiste (vous). Ce contrat devrait inclure, entre autres, le montant du cachet et la date de paiement, un horaire du temps en salle, ainsi que les besoins du diffuseur pour le matériel de promotion et l’information technique. Établissez un bon rapport avec le diffuseur ; considérez ses représentants comme des collaborateurs et n’hésitez pas à leur poser des questions.

Consultez les outils de négociation pour artistes du réseau CanDanse pour plus d’information.

Pour plus d’information au sujet de la diffusion, téléchargez la transcription du panel Touring & Presenting for Dance and Interdisciplinary Artists présenté par ELAN et le Studio 303 le 8 mai 2010 ou Écoutez l’enregistrement audio.

… prochain chapitre : 3.3 S’auto-diffuser


> Retour en haut

Laisser un commentaire