3.1 Options

Une fois que vous décidez de créer une œuvre de danse pour présentation publique, il faut déterminer où et comment présenter votre travail. Il existe plusieurs options pour les artistes émergents à Montréal, qui se regroupent en trois catégories : la diffusion, la co-diffusion, et l’auto-diffusion.

Pour la diffusion, le diffuseur sélectionne l’artiste qu’il veut présenter et lui paie un tarif fixe. Il prend en charge tous les coûts liés à la présentation (promotion, location du lieu de diffusion, et soutien technique) et assume les risques financiers d’une faible assistance au spectacle. Il ne faut pas confondre diffuseur et producteur, lequel finance les coûts de création.

Pour une co-diffusion, l’artiste et le co-diffuseur partagent les coûts et risques de la présentation, ainsi que les revenus, selon les termes d’une entente écrite. Plusieurs théâtres à Montréal, dont le Théâtre La Chapelle, le MAI (Montréal, arts interculturels) et Infinitheatre, co-diffusent des spectacles. La plupart des co-diffusions sont soumises à un processus de sélection. Le Festival Fringe de Montréal et les Journées de la Culture peuvent aussi être perçus comme des co-diffuseurs, parce qu’ils offrent un cadre organisé pour présenter des œuvres avec un soutien minime, sans programmation.

À un moment donné dans leur carrière, de nombreux artistes choisissent l’auto-diffusion. En s’auto-diffusant (ou en s’auto-produisant), l’artiste assume la responsabilité financière pour la création et la présentation de son spectacle dans une infrastructure restreinte, sans sécurité financière. Il est possible de louer plusieurs théâtres à Montréal. Pour la présentation de premières œuvres à budget modeste, vous pouvez présenter votre travail de façon informelle dans un lieu alternatif. Les deux sections suivantes décrivent différentes approches pour la diffusion et l’auto-diffusion. La co-diffusion requiert un mélange des deux approches.

… prochain chapitre : 3.2 Être diffusé


> Retour en haut

Laisser un commentaire