2.2 Échéancier

Une fois que vous connaissez les dates de spectacle, sortez un calendrier et préparez votre échéancier immédiatement. Travaillez en compte à rebours à partir de la première représentation et allouez aussi un peu de temps pour la post-production. L’horaire subira plusieurs métamorphoses, et vous devrez éventuellement faire un horaire détaillé pour chaque journée en théâtre. Le calendrier de production sert à élaborer un budget. Divisez le temps de production en trois étapes : pré-production, production et post-production.

1. La pré-production
• La première étape : trouver un lieu de diffusion, choisir les dates de représentation, former une équipe de danseurs et de collaborateurs, et produire un horaire et un budget préliminaires.
• En création et en répétition, vous créez et peaufinez la pièce en studio. Les éléments de la conception peuvent être confectionnés ailleurs pendant que vous travaillez avec des accessoires d’appoint. Songez à intégrer les éléments de production dès que possible puisqu’ils informent le travail.

2. La production
• Avant le spectacle, apportez le décor et les costumes au théâtre. Les interprètes devraient passer du temps sur scène pour s’habituer au plancher et aux dimensions de l’espace.
• Prévoyez un temps de montage pour permettre aux techniciens d’accrocher les lumières sur la grille d’éclairage, selon les spécifications du concepteur. Ils installent également les gélatines et ajustent l’angle des lumières et les mises au point ; en anglais, cela s’appelle le « hang and focus ». Installez l’équipement de son en même temps. En fonction des particularités techniques de l’espace et de la complexité de la conception, le montage peut prendre entre deux et douze heures, ou même plus.
• On appelle « intensités d’éclairages »la période où le concepteur construit un à un les cues (qualité, contenu et durée) pour la pièce. Idéalement, il travaille avec un crabe (une personne qui se promène sur scène) afin qu’il puisse voir l’effet que donne la lumière sur un corps. Le « cue-to-cue » est une répétition des transitions de la pièce pour l’équipe technique (son et éclairages). C’est aussi l’occasion pour eux d’ajuster les intensités, au besoin. Selon la durée de la pièce et la préparation du concepteur d’éclairages, cela peut prendre entre une et quatre heures.
• La générale est une représentation de la pièce dans son ensemble. Elle est faite en temps réel, avec les costumes et tous les éléments techniques, mais sans vrai public. Prévoyez du temps à la fin de la générale pour faire des ajustements. Vous pouvez inviter un public stratégique à cette répétition pour simuler une énergie de spectacle. Si le temps et votre budget le permettent, vous pouvez planifier une avant-première, qui agit comme une deuxième générale. Offrez un tarif réduit sur le prix des billets, et ciblez des groupes d’étudiants ou d’aînés.
• Une série de spectacles commence avec la première et se termine par la dernière. La durée de la série dépend de votre budget et de la disponibilité du théâtre. Décidez si vous préférez faire salle comble pendant quelques soirs ou tenir l’affiche pendant plus longtemps, quitte à avoir des salles moins remplies.
• Le démontage est la période durant laquelle les techniciens, le régisseur de scène, et toute autre personne disposée à vous aider démontent le décor et les lumières, et nettoient le théâtre. Assurez-vous de rendre tous les équipements empruntés ou loués dans le même état que vous les avez reçus.

3. La post-production
• Faites des copies de la vidéo pour vos interprètes et concepteurs, et conservez l’original.
• Réglez les détails qui restent en suspens. Faites un bilan avec votre équipe entière pour avoir du feedback sur tous les aspects de la production. Réglez tous les comptes. Les subventionneurs peuvent exiger des rapports de projet, et si vous souhaitez obtenir le soutien des mêmes personnes à l’avenir, des lettres de remerciement sont de mise.
• Un party de post-production est essentiel et il faut que ça groove ; assurez-vous qu’il y ait une piste de danse!
• Pour vos archives, mettez de côté quelques affiches, affichettes et programmes du spectacle et conservez-les avec soin. Recueillez toutes les photos, coupures de journaux, extraits télévisuels et entrevues radiophoniques. Dance Collection Danse publie un petit guide pour l’archivage (en anglais) : Building Your Legacy:
An Archiving Handbook for Dance.

Combien de temps ces étapes prennent-elles? Cela dépend de vous, du projet et du budget. Toutefois, en salle, les demandes techniques contraignent l’horaire.

… prochain chapitre : 2.3 Budget

Conseils

  • Les interprètes n’ont pas besoin d’être en salle avant le cue-to-cue (filage technique). Bien que ce soit parfois un long processus, le silence et le respect sont essentiels, surtout envers les techniciens et les concepteurs. Il y a un principe en théâtre : quand le show va bien, on ne remercie pas les techniciens, mais quand le show va mal, ils sont les premiers à écoper. Il est sage d’éviter ce faux pas.
  • Songez à profiter de votre temps en théâtre pour tourner une bonne vidéo de la pièce, pour vos besoins promotionnels futurs, tels que des documents d’appui pour des demandes de subvention et de résidence.

> Retour en haut

Laisser un commentaire