1 Créateur-ices

La réputation dont jouit actuellement Montréal est due en grande partie aux pionnier-es des années 80, qui jouent aujourd’hui un rôle important sur la scène locale et nationale. Certain-es de ces pionnier-es dirigent leur propre compagnie comme Marie Chouinard. Jusqu’à 2016, on comptait aussi Ginette Laurin avec O Vertigo et Édouard Lock avec La La La Human Steps. Aujourd’hui, la Compagnie Marie Chouinard, accompagnée des Ballets Jazz de Montréal et des Grands Ballets Canadiens de Montréal, représentent les compagnies les plus importantes du Québec, en termes de taille, budget et volume d’activité.

Montréal accueille également un nombre grandissant de compagnies dites intermédiaires qui comptent entre cinq et vingt ans d’existence. Celles-ci comprennent, entre autres, Daniel Léveillé Danse, Par B.L-eux (Benoît Lachambre),  Flak (José Navas), Nyata Nyata (Zab Maboungou), Sinha Danse (Roger Sinha) ou encore le Carré des Lombes (Danièle Desnoyers). D’autres compagnies un peu plus récentes s’ajoutent à ce paysage, notamment MAYDAY (Mélanie Demers), Dave St-Pierre, et RUBBERBANDance Group. La plupart de ces artistes ont débuté en tant que chorégraphes indépendant-es et se sont graduellement incorporé-es afin d’être admissibles, entre autres raisons, à des subventions de fonctionnement.

Récemment, certaines compagnies ont commencé à intégrer des artistes indépendant-es comme Clara Furey et Dana Michel chez Par B.L-eux, ou Catherine Gaudet et Frédérick Gravel chez Daniel Léveillé Danse. Alternativement, certain-es chorégraphes indépendant-es se regroupent en compagnie comme pour Je suis Julio ou L’Organisme. Ces nouveaux modèles se développent principalement dans une intention de mentorat, partage et mutualisation des ressources administratives.

Le fait d’être chorégraphe « indépendant-es » signifie un non-enregistrement en tant qu’Organisme à but non lucratif (OBNL) et par conséquent l’absence d’un Conseil d’administration. Ces artistes peuvent avoir beaucoup comme peu d’années d’expérience, être établi-es (George Stamos), à mi-carrière (Nicolas Cantin, Helen Simard) ou émergent-es. Chaque année, plusieurs chorégraphes émergent-es commencent à exercer leur métier à Montréal en tant qu’artistes indépendant-es. Certains entreprennent un parcours traditionnel et travaillent en tant qu’interprète pendant quelques années avant de plonger dans la chorégraphie. D’autres s’y lancent de suite. Somme toute, de nombreux chemins sont possibles.


> Retour en haut

Un commentaire pour “1 Créateur-ices”

  1. Seth Levinson

    Good Morning, I found your site this a.m. and it seems like an important resource. Congrats. I did notice that on the « 1.1 Creators » page it’s out of date (La La La no longer exits).

    Thanks for the good work
    Seth

Laisser un commentaire